M'APPELLE MOHAMED ALI

Cie Les écorchés

 

Mise en scène / Julien Barbazin

Auteur / Dieudonné Niangouna (Édition Les Solitaires intempestifs)

Avec Benjamin Mba & Antoine Lenoble

Musique / Antoine Lenoble

Scénographie & Lumière / Douzenel

Vidéo / Jean-Marie Carrel

ali 1.jpg

M’appelle Mohamed Ali met en scène le boxeur du siècle : brillant, investi, provocateur...

On y raconte ses combats les plus importants, son titre de champion du monde qu’il

perdit en refusant de faire son service militaire, car « jamais un Vietcong ne m’a traité de

nègre ».

Dans cette pièce initialement écrite par Dieudonné Niangouna pour Etienne Minoungou

s’entrecroisent la parole de Mohamed Ali et les réflexions du comédien qui l’incarne (ici

Benjamin Mba).

M’appelle Mohamed Ali donne à réfléchir sur la résistance, la foi en soi, la

complémentarité des êtres, la collectivité, la combativité et le franchissement des limites.

Être africain et en faire le choix. En porter l’identité fièrement comme on porterait un

drapeau. Initier un acte de résistance personnel ou collectif sans se départir d’une

grande ironie.

D’après M’appelle Mohamed Ali – Dossier de diffusion

et Extrait de présentation - Les rencontres à l’échelle

« Je fais de la politique parce que c’est mon métier d’être comédien et de l’être

fort. Je ne joue pas, je saigne. J’enseigne. Je fais saigner, je n’ai pas le choix, le

monde est un coup de poing. »

Extrait de M’appelle Mohamed Ali