EFFROYABLES JARDINS d'après l'oeuvre de Michel Quint

Cie Puzzle Théâtre

avec Barthélémy Giuli

Effroyables 3.bmp

Un haut fonctionnaire européen de la commission des finances se rend en TGV de

Bruxelles à Bordeaux via Lille. Il a pour tout bagage une vieille valise éraflée contenant un

harnachement de clown : curieux viatique pour un homme de ce rang.

Il fait le point sur sa vie, ses relations avec son père qu’il a tant méprisé, voire haï pendant

toute son enfance et son adolescence. Celui-ci, « instituteur de son état », mauvais clown

à ses heures, mais par devoir semble-t-il, lui a fait détester les augustes. Ce père que la

Dame Noire est venue faucher sur le quai de la gare de Lille, comme par erreur, il aurait

dû l’aimer, le vénérer de son vivant. C’est le cousin Gaston, personnage falot, un peu niais

en apparence qui lui révèle le lourd secret à l’origine de cette curieuse vocation de clown.

Sur un fond de seconde guerre mondiale, à l’époque de Vichy, c’est une petite histoire de

Résistance, comme il y en eut tant et dont on ne parle pas toujours… de celles qui ont fait

la grande Résistance et ont écrit l’Histoire, une petite histoire dans la grande Histoire qui a

tout de même un caractère universel… C’est une simple anecdote qui met en scène des

gens du peuple, des gens du nord, mais un récit plein de tendresse, d’amour, d’humour et

de tragédie, un récit court, mais percutant. Ce texte contient des éléments biographiques,

mais reste néanmoins une fiction.